Recherchez

La Revue des Ambassadeurs

Le mardi 3 avril 2012 à 10 h 37 min | Par | Rubrique : Récitals, Concerts

Lieu : Maison de la Mutualité, 24 Rue Saint-Victor, Paris (75005). M° Maubert-Mutualité
Dates : 3 mai 2012
Horaires : 20 h 30
Tarifs : de 25 à 45 €
Informations supplémentaires : 01 42 78 10 00

Une soirée exceptionnelle, en partenariat avec l’orchestre Pasdeloup
Concert Paris Broadway

La Revue des Ambassadeurs de Cole Porter (Paris, Mai 1928).

Première mondiale de la version restaurée

Orchestration nouvelle de Larry Blank

Amy Burton, Lisa Vroman, Vincent Heden, Jérôme Pradon
le DIVA Chorus
Orchestre des concerts Pasdeloup
Larry Blank, direction musicale
Christophe Mirambeau, conception & direction artistique
Patrick O’Neil, co-orchestration
David Bray, chorus master
Pedro Diaz, collaboration à la direction artistique
Antoine Lefort, collaborateur à l’orchestration

L’enregistrement live du concert de La Revue des Ambassadeurs paraîtra sous le label Harbinger Records, New York.

Cole Porter, grand amoureux de Paris et des Parisiens, fit ses débuts de carrière dans la Capitale dès 1923 : Within The Quota « ballet américain » (orchestration de Charles Koechlin) fut triomphalement créé au théâtre des Champs Elysées le 25 octobre de la même année.

Cinq années plus tard, suivant en cela la mode « américaine » qui a saisi beaucoup de théâtres musicaux parisiens depuis l’avènement du jazz à Paris, le Théâtre des Ambassadeurs (évolution majeure du célèbre café-concert fin de siècle immortalisé par Degas, il a été remplacé par l’Espace Cardin) invite Cole Porter à écrire spécialement une revue complète pour ce célèbre établissement des Champs Elysées.

Interprété par une company d’artistes new-yorkais, le show, que les parisiens découvrent pour la saison d’été, à partir du 10 mai 1928, enflamme le Tout Paris. Les Années Folles vivent à l’heure américaine, et les pavés des Champs Elysées résonnent, tel un éclatant avant-poste des chorus lines de la 42ème rue, au son du jazz de Broadway.

Mais comme toute revue ou l’éphémère est de règle, le spectacle quitte l’affiche après plusieurs mois d’exploitation. L’exploitation de cette Revue des Ambassadeurs, spectacle à succès s’arrête à la fin de la saison, et n’est plus jamais repris ni à Paris ni à New York. Les chansons de Porter, somptueux chant d’amour à Paris, tombent dans l’oubli et se perdent dans les archives.

Récemment retrouvées à Paris, les sources de cette merveilleuse Revue quasi inédite qui fit jazzer le Paris des années 20 ont été confiées pour restauration et orchestration à Larry Blank, star de l’orchestration à Broadway, Tony Award®Nominee pour DrowsyChaperone (2008 – Best Musical), White Christmas (Tony 2009, Best Revival of a Musical) et Catch Me If You Can (2011).

Cette Revue des Ambass’ — selon son surnom parigot — renaît donc après presque un siècle d’oubli, dans toute sa fraicheur et parée de toutes ses flamboyantes couleurs grâce à l’inestimable complicité de Larry Blank et de deux stars new-yorkaises, Amy Burton et Lisa Vroman aux côtés de Vincent Heden et Jérôme Pradon, deux incontournables de la comédie musicale en France

Ce 3 Mai 2012 fleurera bon Mai 1928 et ses succès revivifiés, autour de la re-création de cette réjouissante et follement jazzy Revue des Ambassadeurs d’un Cole Porter plus parisien que jamais.

Partager cet article

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • RSS
  • Twitter
Tags : , , , , ,

Laisser un commentaire